08/10/2012

Un succès ...malgré tout !

"1947-1967", vie quotidienne d'une famille tournaisienne au milieu du XXe siècle (ou bien  connaître son passé pour mieux appréhender le futur).

En organisant une conférence en lieu et place du traditionnel concert, les membres de l'asbl Michaël savaient pertinemment bien qu'ils prenaient le risque de ne pas être suivis par une partie de leur public habituel.

Qui plus est, l'annonce de l'évènement a laissé à désirer, la presse étant restée muette, la télévision locale également, en cette période d'élections il y a bien d'autres préoccupations plus intéressantes pour les journalistes. Les affiches placées en ville, le bouche à oreille et les e-mails transmis aux amis de toujours furent donc les seuls supports publicitaires.

Une petite centaine de personnes avaient rejoint le centre Saint-Paul, des amis fidèles présents chaque année. Sincèrement, on en espérait un peu plus, toutefois, si la quantité n'était pas au rendez-vous, on pouvait réllement dire que la qualité le fut. Pour la première fois, cependant, on ne remarqua pas un seul représentant des institutions bénéficiaires régionales ! Doit-on y voir une lassitude envers notre organisation annuelle ? Lors de la prochaine assemblée générale, les administrateurs se poseront la question de la nécessité de poursuivre une action entamée, il y a plus de dix-huit ans !

Ceux qui répondirent à notre invitation, en cette soirée du vendredi 5 octobre, étaient venus écouter non pas une conférence (terme par trop pompeux) mais bien une causerie au "coin du feu", "à l'écrienne", comme on dit à Tournai et comme le faisait d'ailleurs remarquer un auditeur.

Pendant près d'une heure trente, on évoqua cette période située entre la fin de la guerre, la reconstruction de la ville (1947) et la veille de cette année 1968 qui allait bouleverser l'ordre des choses, apporter une nouvelle vision de la société. On parla d'une époque sans internet, sans I-pod, I-pad, sans tablettes, ni jeux électroniques, ni portables, sans PC, sans photocopieurs, presque sans télévisions (elle était en noir et blanc) et avec six fois moins de voitures en circulation. On se vit décrire deux décennies durant lesquelles on prenait tout simplement le temps de vivre, où le stress n'était pas omniprésent, on se remmémora les petits métiers et les coutumes aujourd'hui disparus, les professions oubliées, souvenirs pour les plus anciens, découvertes pour les plus jeunes ! Questions et surtout témoignages des personnes présentes dans la salle permirent de prolonger quelque peu la soirée. Le public se retira satisfait, les réactions positives qui nous furent adressées par mail au lendemain de ce rendez-vous philanthropique en témoignent. L'une d'elles nous signale même que "les absents eurent tort".

Le résultat financier de la soirée sera intégralement versé aux institutions bénéficiaires puisque c'est là le seul but de l'asbl Michaël. Malheureusement, le montant partagé sera moins important que les années précédentes.

Il n'est pas trop tard pour faire un petit geste !

Si vous n'avez pu participer pour différentes raisons mais que vous souhaitez soutenir notre projet et arrondir le montant que nous offrirons au mois de janvier prochain vous pouvez toujours effectuer un don sur le compte BE98 3704 0998 0893. D'avance, nous vous remercions.