30/01/2011

Heureuse retraite Gisèle, bonne chance Tina !

C'est malheureusement par la presse que les membres de l'asbl Michaël ont été informés du départ en retraite de Mme Gisèle Thibaut, Directrice de la Marelle et de l'Entracte.

C'est en 1976 que celle-ci avait fondé et pris en main la destinée d'un nouveau centre de jour, dénommé la Marelle, situé alors à la place de la Chapelle à Kain accueillant, en journée, des adultes ayant une déficience mentale moyenne, sévère ou profonde, non-travailleurs. S'y trouvant rapidement à l'étroit, en 1982, la Marelle emménage dans de nouveaux et vastes locaux aménagés dans une ancienne usine de la rue Paul Pastur, à la limite de Warchin. Les personnes handicapées vont y trouver un lieu d'occupation nettement plus confortable. Quotidiennement, à leur rythme, elles confectionneront divers objets, sans souci de rentabilité comme c'est le cas au sein d'un atelier protégé, et leurs réalisations seront exposées et vendues lors de fêtes ou de portes ouvertes, les modestes montants ainsi récoltés étant réinvestis dans l'activité du centre. Gisèle Thibaut et son équipe vont s'attacher à donner une âme à ce bâtiment qui avait, à leur arrivée, le caractère austère des usines d'autrefois. La création d'un espace vert, l'amélioration du confort intérieur, l'adaptation au cheminement des personnes handicapées se déplaçant avec difficultés ou en voiturettes, la mise en peinture aux tons pastels des différents locaux, la sécurisation des locaux, autant d'initiatives prises pour transformer des ateliers du XIXe siècle en lieux de vie agréables.

Au fil du temps, un autre problème va surgir, les personnes hébergées en journée prennent de l'âge et leurs familles également, certaines se retrouvent ou risque de se retrouver seules. Gisèle Thibaut va alors créer un lieu d'hébergement d'une dizaine de chambres pour accueillir ceux qui, le soir, ne peuvent plus rentrer chez eux. Ce sera la création de l'Entracte, dans une maison bourgeoise de la Place Verte. En avril 2008, l'Entracte déménage à la rue Saint-Martin dans l'ancien couvent des Petites Soeurs des Pauvres.

Depuis trente-cinq années, Gisèle Thibaut s'est dévouée pour donner une reconnaissance par la Société à la personne handicapée comme étant un être humain à part entière et non pas un individu qu'on place dans une sorte de ghetto pour qu'elle ne soit pas le reflet de nos angoisses et de nos peurs. Elle a aussi mené un combat presque journalier pour que les institutions soient reconnues et aidées financièrement afin de pérenniser leur action sociale.

En compagnie, tout d'abord d'Ultimar Foucart, malheureusement tragiquement disparu, et de Joseph Tomme ensuite, elle a succédé à Marianne Watrin à la tête de comité local de Cap48.

Aujourd'hui, sans bruit, presque sur la pointe des pieds, Gisèle Thibaut quitte la Marelle où Tina Dhaenens qui la seconde depuis bien longtemps reprendra le flambeau mais elle continuera à présider aux destinées de l'Entracte, ce dernier-né qu'il faut encore accompagner dans sa croissance pour lui donner toutes les chances de survie. Conscients de l'excellent travail fourni à la cause de la personne handicapée, les membres de l'asbl Michaël souhaitent une heureuse retraite et un repos bien mérité à Gisèle et la bienvenue à Tina Dhaenens qu'ils assurent de leur soutien.

28/01/2011

Assemblée Générale du 25 janvier 2011

Réunis en A.G. ce mardi 25 janvier 2011, les membres de l'asbl Michaël ont pris connaissance des résultats financiers de l'année 2010 présentés par le Trésorier. Ceux-ci ont été, négativement, influencés par l'impossibilité de mettre sur pied le concert annuel pour des raisons indépendantes de la volonté des organisateurs.

Les recettes s'élèvent à 3.412,81 euros représentés par les cotisations des membres, les intérêts bancaires, le paiement tardif d'une publicité reprise dans le programme du concert 2010 et des dons.

Les dépenses s'élèvent à 5.200 euros représentants les dons aux trois institutions soutenues par l'asbl à savoir "Les Aubépines" à Sart Risbart, "Au Détour du Possible" à Ere et "l'Entracte" à Tournai.

Afin de pouvoir leur accorder, le même montant (5.200 Euros) en ce début d'année 2011, il a été décidé, à l'unanimité, de puiser dans les réserves constituées au moment de la création de l'association en 1994.

Les membres de l'asbl ont réfléchi à un nouveau projet d'organisation, la secrétaire et le président ont été chargés d'étudier différentes initiatives et de faire part de leur réflexion pour 30 avril 2011 au plus tard.

Lors des élections statutaires, les membres sortants ont été réélus à l'unanimité, Charlotte Mouret poursuit sa mission en qualité de Secrétaire, Harry Heuskin de Trésorier et Serge Tranchant de Président.

Les membres de l'asbl Michaël remercient les généreux donateurs et informent ceux qui voudraient eux aussi soutenir leur action que le seul numéro de compte destiné à recevoir leurs dons est le BE98 3704 0998 0893.

17:27 Écrit par S.T. dans philantropie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/01/2011

BONNE ANNEE !

Le Président et les Membres du Conseil d'Administration de l'ASBL Michaël présentent à la direction, au personnel et aux résidents des institutions qu'ils soutiennent leurs meilleurs voeux pour l'année 2011.

 

Que cette année voit se concrétiser tous vos espoirs, qu'elle vous apporte la reconnaissance par le pouvoir subsidiant de l'excellent travail accompli en faveur de jeunes ou d'adultes en difficulté.

 

Qu'elle amène Joie, Santé et Sérénité chez les résidents.

 

Nos voeux vont aussi aux familles des personnes handicapées, le combat quotidien qu'elles mènent pour assurer un avenir meilleur à leurs enfants est louable et ne doit pas rester vain.

 

Que tous sachent que l'ASBL Michaël se tiendra toujours auprès d'eux pour les épauler !

BONNE ANNEE 2011 !

 

Si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m'enrichis (Antoine de Saint-Exupéry) 

13:28 Écrit par S.T. dans philantropie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bonne année, institutions |  Facebook |

24/11/2010

Pour votre agenda...2011

Voici la première organisation qui nous a été communiquée pour l'année 2011 !

 

Oyez, oyez, bonnes gens de Tournai et du Tournaisis,

 

Le samedi 21 janvier, dès 19 heures, en la Halle-aux-Draps, la Direction, le Personnel et les Résidents de La Marelle et de l'Entracte vous invitent à leur gargantuesque:

 

                                    "Buffet Fromages"

 

Ce traditionnel souper attire chaque années des centaines de participants soucieux de goûter l'imposant choix de fromages, de charcuteries, de fruits et de légumes.

 

Après Noël, La Saint Sylvestre, le Lundi Perdu, voici que se profile le quatrième réveillon tournaisien. Qu'on se le dise !

 

L'asbl L'Entracte est soutenue par l'asbl Michaël !

23/10/2010

Une soirée réussie !

Le repas organisé par l'ASBL "Au Détour du Possible", ce samedi 23 octobre, en la salle Fernand Carrez à Rumes a connu, comme lors des précédentes organisations, un énorme succès, plus de 400 convives s'y étaient donné rendez-vous. Si au moment d'aller chercher le plat principal, une longue file s'était formée, l'attente ne fut pas longue pour être servi, car, parfaitement rôdée en cette sixième édition, l'équipe de serveuses garnissait l'assiette en un temps record tandis que l'équipe du bar n'eut aucun moment de répit, les serveurs s'y succédant pour y déposer leur commande.

 

La tombole dotée de très nombreux lots vit tous les billets trouver preneur.

 

Pendant le repas, le duo "les Romantiques" a transporté le public au travers des époques et des rythmes, les succès des sixties, les chansons de toujours, les orchestraux au synthétiseur et les succès du jour étaient magistralement rendus... et connus de tous !

 

Moment émouvant lorsque la foule reprit en choeur la chanson "Joyeux anniversaire" à l'intention de Timour, un jeune homme qui fréquente la maison de Bruyelles.

 

Une soirée totalement réussie pour l'équipe de bénévoles qui se dévoue tant et plus pour apporter un petit plus au jeunes auquels l'ASBL "Au Détour du Possible" tente d'apporter un maximum d'occupation tout en poursuivant le travail réalisé durant la période de scolarité.

 

Une solution d'attente qui mérite qu'on s'y intéresse.

23:41 Écrit par S.T. dans philantropie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/10/2010

Le souper de l'ASBL Au Détour du Possible !

Etre une structure d'accueil de jour fréquentée par 30 jeunes qui ont terminé la période scolaire, être agréée par l'AWIPH (Agence Wallonne pour l'intégration de la Personne Handicapée) mais ne pas être subsidiée, cela exige beaucoup d'imagination et d'initiatives de la part des responsables et des parents pour boucler le budget annuel.

 

Afin de financer le projet, quelques parents font preuve d'énormément de dévouement et de courage pour mettre sur pied des fêtes et des soirées.

 

Ainsi, ce samedi 23 octobre, à partir de 19h30, sera organisé le sixième souper d'automne de l'Association des Parents, dans le hall Fernand Carré, Place Roosevelt à Rumes.

 

Au menu :  terrine de poisson - jambon, frites, crudités - tarte aux choix.

 

Les personnes qui souhaitent passer une excellente soirée tout en apportant leur soutien à ces  dynamiques bénévoles peuvent, dès à présent, réserver dès à présent leur repas, par téléphone, au 069.64.97.74.

 

Le projet de l'ASBL "Au Détour du Possible" à Bruyelle est soutenu par "l'ASBL Michaël" !

 

15:35 Écrit par S.T. dans philantropie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/09/2010

Décision prise la mort dans l'âme !

Novembre devait nous ramener notre concert annuel, hélas pour des raisons sérieuses mais indépendantes de notre volonté, le Président et la Secrétaire de l'asbl Michaël ont, la mort dans l'âme, pris la difficile décision d'annuler l'édition 2010 tout en espérant pouvoir mettre sur pied une nouvelle organisation en 2011, peut-être même au printemps.

 

Cette décision avait déjà fait l'objet d'une information aux autres membres de l'asbl.

 

Si des sympathisants de notre concert souhaitent néanmoins soutenir notre projet d'aide aux institutions (Au détour du Possible à Bruyelles, les Aubépines à Sart Risbart, l'Entracte à Tournai) comme ils l'ont fait les années précédentes, il leur est loisible d'adresser un don (aussi minime soit-il) au compte habituel 370.4099808.93 de l'ASBL Michaël.

 

D'avance nous les remercions !

 

Cependant que les bénéficiaires se rassurent, l'abandon du concert pour cette année ne remet pas en cause la participation que nous leur verserons au début de l'année prochaine. 

17:36 Écrit par S.T. dans philantropie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/08/2010

La fête des quinze ans des Aubépines.

Depuis trois jours, on scrutait le ciel et on écoutait les bulletins météorologiques. Chaque soir, Madame ou Monsieur Météo de la RTBF ou de RTL/TVI nous donnaient des prévisions de plus en plus exécrables pour le week-end. La journée de samedi, avec quelques éclaircies dans la matinée, devait être la meilleure du week-end, par contre celle de dimanche verrait non seulement déferler les nuages amenés par un bon vent frais du Nord-Ouest mais serait marquée par des averses fréquentes ou pire encore des pluies continues.

 

Il n'y avait vraiment pas de quoi réjouir les organisateurs de la fête organisée à l'occasion du 15e anniversaire des Aubépines à Sart Risbart.

 

Dimanche matin, le Rigolant étant néanmoins présent sur une bonne partie du pays, membres du personnel, parents et amis des résidents de l'institution reprirent confiance.

 

La séance académique débuta à 11h30 sous le chapiteau. Dans son discours de bienvenue, le Président de l'ASBL tint à remercier ceux et celles qui avaient répondu à l'invitation. En moi-même, je pensais qu'il aurait pu commencer son petit mot par l'expression : "Quel bon vent vous amène " parce qu'entre-temps, Eole s'était lui aussi invité à la cérémonie, faisant gonfler les toiles blanches du chapiteau artistiquement transformé par des mains expertes en une tente du désert. Heureusement emmenés par ce souffle puissant, les nuages inoffensifs défilaient à toute vitesse empêchant, régulièrement, le Incertain d'assister lui aussi à la fête.

 

Les participants gagnèrent ensuite la chapelle de l'ancien couvent où une exposition de peintures de grande qualité réalisées par des résidents servi de cadre à l'apéritif. Preque toutes les oeuvres trouvèrent acquéreur.

 

On dit que le grand vent creuse l'appétit, les estomacs nous rappelèrent donc qu'il était temps de se rendre sous la tente où était servi le couscous préparé par Aziz, une assiette copieusement garnie exhalant des senteurs extraordinaires. Une cuisse de poulet dorée à point reposant sur un lit de semoule garnie de légumes, d'oignons et de raisins, un met à rendre jaloux Monsieur Garbit qui ose proclamer que ses plats sont "bons" comme là-bas. Loin de moi l'idée de vouloir contrarier ce maître de la nourriture en conserve, je lui soufflerai donc simplement que celui que nous avons mangé était "excellent" comme là-bas (trouvez la nuance !).

 

D'autres se dirigèrent vers la BBQ que Fred et son compère n'avaient aucune difficulté à attiser.

 

L'après-midi était déjà avancée quand arriva le gâteau d'anniversaire. Eole se crut intelligent de monter en puissance pour souffler les bougies. Comme celles-ci étaient faites de feux d'artifice, il ne réussit pas son mauvais coup et c'était bien fait pour lui !

 

Dans la tente, un trio de musiciens introduisit des airs sur lesquels un groupe de jeunes femmes firent une démonstration de danses orientales. Comme l'avait fait le repas, musique et danseuses nous transportèrent, une nouvelle fois, au-delà de la Méditerranée nous faisant oublier, pendant un temps trop court, le temps maussade.

 

Après le tirage de la tombola, une dernière visite aux différents stands (grimage, exposition et vente de légumes bio cultivés par les résidents, pêche aux canards, jeu de massacre ou jeux anciens), après avoir une dernière fois trinqué à la santé de l'établissement, de ceux qui y résident ou y travaillent, tous se séparèrent.

 

Sans doute attristé par la fin d'une journée de fête totalement réussie, le ciel laissa échapper quelques gouttes tout d'abord avant de pleurer à chaudes larmes.

09:51 Écrit par S.T. dans philantropie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |